Le Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES) est un Etablissement Public à caractère Scientifique et Technique (EPST) sous la tutelle du Ministère de la Santé Publique. Il est membre à part entière du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) depuis Janvier 2008.

Depuis sa création, le CERMES a toujours contribué à l’amélioration de la santé des populations par ses travaux. Originellement dédié principalement à l’étude des méningites et à celle des bilharzioses, les thèmes de recherche du CERMES ont évolué vers méningites et paludisme depuis 2002, associés à l’étude des relations de ces maladies avec l’environnement et le climat initiée dès la fin de la décennie 1990-2000.

Conformément à son statut actuel, le CERMES est chargé des trois missions suivantes :

  • Recherche
  • Santé publique
  • Formation 

Que fait le CERMES pour le Ministère de la Santé Publique et la population en général ?

Pour assurer ces trois missions, le CERMES travaille en étroite collaboration avec les structures nationales  du MSP de qui il reçoit les orientations prioritaires et avec les  structures périphériques qui constituent aussi bien le terrain de recherche que celui de la mise en œuvre des nouvelles connaissances acquises.

Depuis juin 2011, un arrêté (249/MSP/DGSP/DPHL/MT) portant création, attribution, et organisation du Réseau National des Laboratoires de Santé Publique a désigné au sein du CERMES plusieurs Laboratoires Nationaux de Référence (pour le diagnostic et la surveillance de la méningite, du choléra et autres gastro-entérites, des grippes et la résistance aux traitements antipaludéens).

En résumé, dans le cadre de ses missions générales, le CERMES doit :

  • être un Centre de Recherche au bénéfice des populations du Niger en informant de manière fiable les décideurs de santé publique grâce à la surveillance permanente et l’analyse des tendances et risques de ses matières de compétence en santé publique;
  • promouvoir la diffusion et l’utilisation des résultats de la recherche en vue de créer un cadre d’échange à tous les niveaux de la pyramide sanitaire;
  • être prêt, en toutes circonstances, à proposer soutien et solutions au MSP ou même de manière internationale lors de crises de santé;
  • être reconnu comme un centre d’excellence pour ses recherches sur les maladies infectieuses, transmissibles et à potentiel épidémique, sa recherche en épidémiologie et en santé-climat-environnement, pour la formation de qualité des chercheurs et agents de laboratoires (valorisation du Centre de Formation Pierre Moussa), et, dans ce cadre, devenir un acteur important au sein du réseau nigérien des laboratoires de santé publique (RNLSP), du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) et des centres de recherche internationaux;
  • rester, au travers de son expertise, un partenaire privilégié pour le MSP et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au niveau régional ;
  • rester une source de diffusion d’information de qualité dans le domaine de la santé humaine et des risques qui menacent la santé publique, y compris ceux de l’environnement.